Créer son propre restaurant : comment faire ?

Créer son propre restaurant : comment faire ?

Investir dans le domaine de la restauration peut être une bonne idée. Pour peu que vous ayez des aptitudes en gestion et/ou des connaissances en la matière, vous n’aurez aucun mal à rentabiliser ce genre d’activité. Néanmoins, de nos jours, force est de constater que de plus en plus de personnes à la recherche d’une reconversion professionnelle se lancent dans ce genre de projet. Vous devez faire la différence afin de garantir votre réussite.

Tout commence par une étude de marché

analyse de marche N’importe quelle activité professionnelle doit commencer indubitablement par une étude de marché. Vous pouvez confier cette tâche à un cabinet comptable, pour vous assurer de la véracité et l’objectivité des faits. Mais, pour ceux qui souhaitent faire des économies dans leur démarche, s’en charger personnellement est également possible.
Une étude de marché est une évaluation de la concurrence. Vous devez étudier les prix pratiqués, les concepts déjà pris et évaluer les moyens d’exploitations les plus sûres pour votre restaurant. Profitez-en pour trouver l’emplacement idéal. L’établissement doit être dans une rue commerciale, et aucun restaurant ne doit être disponible dans les 2 km à la ronde au moins.

Trouver un concept unique

Afin de faire la différence sur le marché, et attirer l’attention d’une nouvelle clientèle, vous devez trouver un concept unique. Par exemple, on parle de nos jours de plus en plus de la cuisine éphémère. Il s’agit d’une démarche par laquelle tous les plats préparés ne sont pas faits pour être conservés. Les particuliers commencent à apprécier ce genre de prestation dans la mesure où ils peuvent garantir la fraicheur des produits. Et pour les propriétaires des établissements, les couts sont moindres.

Quel statut pour votre restaurant ?

statut jurisiqueAvant de déclarer votre activité à l’administration, et demander un permis d’ouverture, vous devez choisir en amont un statut juridique. Sachez qu’un établissement de ce genre est une entreprise à part entière aux yeux de la loi. Vous avez donc le choix entre une SARL, une EURL ou une Entreprise individuelle. Tout dépend du nombre d’actionnaires et des fonds disponibles pour la création de l’activité.

Laisser un commentaire

Fermer le menu